France 3 s'intéresse au phénomène de la voyance

 

La diffusion du documentaire « Voyance… j'y crois» a permis de mieux saisir la relation qu’entretiennent les Français avec l’avenir. L’angoisse des lendemains dans un contexte de crise économique favorise les consultations avec des demandes qui ont tendance à croitre de manière importante et régulière.

150 000 personnes en France proposeraient leurs dons de voyance au commun des mortels. Quels que soit leur profession, voyants, guérisseurs, radiesthésistes, médiums, marabouts… les offres sont nombreuses sur le marché de l’avenir avec une demande tout aussi conséquente. 4 millions de Français avouent avoir recourt régulièrement à ce type de professionnels pour connaitre leur avenir, mais surtout essayer de se rassurer avec la promesse de lendemain plus heureux. « Voyance… leur dernier espoir » a suivi cinq français représentatifs aux motivations diverses et variées.

Le recours à la voyance et au paranormal, souvent dû à des parcours difficiles

Les cinq Français suivis dans le reportage ont tous connus des accidents de la vie ou des difficultés récurrentes avant de faire appel à la voyance ou encore au paranormal. Ainsi, Michel consulte-t-il régulièrement un radiesthésiste pour essayer de retrouver un amour de jeunesse qu’il n’a jamais pu oublier. Danièle quant à elle n’arrive pas à faire le deuil de sa fille et souhaite entrer en contact avec elle dans l’au-delà. Mathieu lui n’hésite pas à faire appel à une sorcière pour à 36 ans enfin trouver l’amour, Olivier est lui persuadé d’habiter une maison hantée. Autant d’exemples qui peuvent faire sourire, mais qui révèlent de vraies souffrances qui seront peut-être guéries ?